chantier Chapelle International

J’ai testé – « la visite de l’hôtel logistique Chapelle International »

Marine J'ai testé, Logistique urbaine Leave a Comment

Visite guidée du chantier de l’hôtel logistique Chapelle International

Paris 18ème : sortie du métro Porte de la Chapelle direction le futur hôtel de logistique urbaine Chapelle International. Par cette matinée pluvieuse, nous avons rendez-vous avec SAGL, agence d’architectes intervenant notamment sur la logistique urbaine qui vont guider notre visite. Casque sur la tête et bottes de chantier vissées aux pieds, nous accédons aux entrepôts en construction.

 

Chapelle International est un projet porté par Sogaris, la Caisse des Dépôts et Consignations et Haropa Port de Paris. Le début de l’exploitation est prévu fin 2017. Un accord a été conclu entre Sogaris, l’opérateur ferroviaire Eurorail et le prestataire supply chain international XPO Logistics, pour développer cette solution de logistique urbaine.

Les travaux de gros œuvre sont terminés depuis peu. Nous nous rendons compte de l’immensité du bâtiment : 40 000 m², 400 mètres de longueur soit l’équivalent de 2 trains de marchandises.

maquette Chapelle International

Maquette du projet Chapelle International avec SOGARIS – Crédit SAGL

La répartition des activités sera la suivante :

  • Sous-sol : grande enseigne spécialisée dans le commerce de gros
  • Rez-de-chaussée : activité logistique
  • Premier étage : bureaux
  • Toiture : terrain de sport et espace vert dédié à l’agriculture urbaine

 

Fonctionnement de l’activité logistique à Chapelle International

Au rez-de-chaussée, l’effet est saisissant : on a le sentiment d’être dans une cathédrale dédiée à la logistique urbaine. En effet, Chapelle International est conçue pour être directement relié au réseau ferroviaire. Chaque jour, deux trains de marchandises en provenance de Dourges (Pas-de-Calais) et de Bruyères-sur-Oise (Val d’Oise) entreront dans l’entrepôt et resteront à quai le temps du déchargement.

 

Quais Chapelle International

Quais dans l’entrepôt de Chapelle International

Les marchandises seront transportées dans des caisses mobiles entièrement préparées en amont. Un pont roulant permettra de réduire le temps de la rupture de charge en transbordant les caisses du train directement sur les véhicules. Ces marchandises seront ensuite livrées dans la ville par des véhicules faiblement émissifs.

 

Avec 800 tonnes de marchandises par train (1 caisse pesant environ 18 tonnes), on estime à une quarantaine le nombre de véhicules au départ de l’hôtel logistique pour la distribution du dernier kilomètre.

En transférant le trafic marchandises de la route vers le rail, Sogaris estime que le projet permettra d’éviter 80 camions sur les routes par jour soit 60% d’émission de CO2 en moins.

Un projet innovant pour améliorer la distribution urbaine ?

Ce projet ambitieux est le fruit de réflexions d’aménagement conjointes et globales entre les acteurs du public et du privé.

 

Il s’agit d’un des rares projets de logistique urbaine d’une telle envergure en France et l’importance de l’investissement est à la hauteur des attentes des différentes personnes impliquées. Ce projet est la figure de proue de l’ensemble de l’écoquartier et doit faire la démonstration que la relocalisation de la logistique urbaine peut se faire de manière contemporaine et intégrée au tissu urbain tout en visant une organisation économique et opérationnelle pérenne et exemplaire.

 

Les défis autour d’un tel projet sont nombreux :

  • volumétrie de fret au rendez-vous,
  • dynamisme de l’opérateur sur le dernier kilomètre,
  • efficacité et rentabilité du report modal…

Autant de sujets aujourd’hui incontournables et qui travaillent pour la ville de demain. Et un projet que nous suivrons avec attention !

 

Encore un grand merci aux équipes SAGL pour leur accueil et leur disponibilité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − cinq =